Scroll to top
en fr

Salade de saumon rôti, nashi et patates douces

Ingrédients

Pour 2 personnes

Pour la salade:

? 2 petites patates douces, coupées en deux dans la longueur
? 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
? 2 filets de saumon avec peau
? 1 cuillère à café de gingembre râpé
? Le jus d’un demi citron vert
? 2 branches de céleri, coupé en biais en lamelles fines
? 1 poire asiatique (nashi), coupée en gros morceaux
? 2 oignons nouveaux
? graines de sésame grillés
? sel

Pour la sauce Ponzu :

? 1/2 cup de sauce soja
? 1/2 cup de jus de yuzu
? le zest d’un citron
? 2 cuillières à soupe de mirin
? 1/2 cup de Katsuobushi (bonite séchée) (environ 6g tassé)
? 6g de kombu (algues séchées)

Ses bienfaits

sweet potato salon asian pear salad

Je m’inspire souvent de différentes cultures lorsque je cuisine, c’est très rare que je cuisine un plat traditionnel français par exemple – même si bien sur j’adore la bonne cuisine française ! C’est peut-être dû à mon éducation biculturelle mais cela me fascine de découvrir de nouveaux ingrédients et d’essayer des choses différentes – comme aujourd’hui avec la salade de saumon et poire asiatique.

Depuis mon voyage au Japon l’été dernier, je suis à fond sur la culture culinaire Japonaise et je suis désormais convaincue qu’une des raisons pour laquelle les Japonais vivent plus longtemps que le reste du monde est leur manière de manger. Vivant en France et n’ayant pas reçu une éducation culinaire japonaise c’est souvent une galère de cuisiner japonais. Déjà de trouver les ingrédients peut être compliqué et puis si vous décidez de faire certaines choses vous mêmes – comme les sauces – bon courage avec toutes les étapes requises, les ustensiles spécifiques et les nombreux ingrédients qui sont totalement inconnus de notre culture occidentale. Il faut simplement en conclure que les Japonais sont meilleurs que nous dans leur cuisine et c’est normal! (ou c’est ce que je m’efforce de dire pour me rassurer lors de mes échecs à faire du bon sushi ou encore du mochi ! 😉 )

Ce que j’ai constaté après avoir passé presque 1 mois là-bas c’est que tous mes problèmes digestifs ont disparus presque instantanément en mangeant comme eux. Ce n’est pas une blague et non, ce n’est pas dans ma tête pour les sceptiques 😉 . Mon corps ne s’est jamais senti aussi sain malgré les conditions métrologiques extrêmes dans lesquelles nous étions ( 40°C, 100% d’humidité et un Typhon).

J’essaie donc d’appliquer quelques astuces apprises chez eux à ma vie de tous les jours (d’ou mon obsession avec le Matcha 😉 ) en les adaptant à nos habitudes et aux produits à notre disposition en France.

Cette recette – que j’ai adapté de Bon Appétit Magazine où je l’ai initialement trouvé – est un parfait exemple de ce que j’aime explorer dans la cuisine. Ce sont des saveurs dont on n’a pas l’habitude de voir ensemble mais qui se marient merveilleusement bien. Il s’agit d’une salade froide composée de saumon rôti au four le permettant d’être plus tendre en bouche, puis refroidi afin de le manger en salade. J’adore le saumon cuit froid ! Puis on y ajoute une touche de sucré-salé avec des patates douces également rôties, du céleri et une poire asiatique (ou encore connu sous le nom de Nashi). Une vraie explosion d’arômes et une telle fraîcheur, je pense que ce plat sera sublime pendant les mois d’été en remplaçant peut-être la patate douce avec autre chose…

Je me suis un peu renseignée sur la poire asiatique et il s’avère qu’elle est souvent utilisée dans la cuisine asiatique pour adoucir certaines sauces comme la sauce soja et même donner un côté sucré aux plats. Je n’avais jamais envisagé de la mettre dans une salade auparavant mais maintenant que je l’ai fait ça ne m’étonne pas du tout que ce soit utilisé dans la cuisine à cause de ce goût subtile, léger, légèrement sucré avec un aspect frais et croquant. Avec du poisson, de la viande, du tofu et de la sauce soja c’est un mariage très intéressant.

Puis en assaisonnement on y met de la sauce Ponzu, une vinaigrette japonaise composée notamment de sauce soja et de yuzu. Ils l’utilisent dans les salades mais aussi avec des plats de poisson et de viandes. J’ai passé pas mal de temps à essayer d’en trouver toute faite, au final il n’y en avait pas à mon supermarché asiatique de quartier mais je sais qu’ils en vendent au Umami Matcha Café – Paris 3ème (dans la partie boutique du café) pour les Parisiens qui seraient intéressés 😉 .
Personnellement je n’avais pas le temps de traverser tout Paris pour acheter une sauce donc j’ai pensé à des solutions alternatives. Je me suis dit que j’allais la faire moi-même mais je me suis vite découragée car la vrai recette de Ponzu demande de la bonite séchée et du kombu (une sorte d’algue) et bien sûr je ne les ai pas trouvés non plus!

J’ai donc essayé sans ces deux ingrédients, en rajoutant un peu d’huile de sésame et voila! On peut aussi utiliser une autre sauce à salade japonaise qui s’appelle la Wafu dressing. Ça marche parfaitement aussi. Mais ce n’est que partie remise pour la recette complète de Ponzu, je suis déterminée à la faire. 🙂 Je vous la met dans l’article au cas où vous trouvez les ingrédients ! (vous me direz hein ?)

Ma conclusion avec la cuisine japonaise: faut jamais se décourager car ça en vaut tellement la peine lorsque c’est réussi!

Méthode

Pour la salade:

1. Préchauffer le four à 165°C. Badigeonner les patates douces avec un peu d’huile d’olive sur une plaque de cuisson avec papier sulfurisé, et saler. Placer les patates douces face coupée sur la plaque et faire rôtir pendant environ 30-40 minutes.
2. Lorsque les patates douces sont à mi cuisson, sur une autre plaque badigeonner le saumon avec un peu d’huile d’olive, saler. Faire rôtir le saumon dans le four avec les patates douces, environ 16-18 minutes.
3. Diviser les patates douces et le saumon en gros morceaux dans les bols, ajouter le céleri, la poire, l’oignon nouveau et le gingembre.
4. Assaisonner avec la sauce ponzu ou la sauce wafu, puis ajouter le jus de citron vert et les graines de sésame.

Pour la sauce Ponzu :

1. Combiner tous les ingrédients dans un bocal hermétique et bien mélanger. Laisser mariner dans le réfrigérateur pendant la nuit et jusqu’à 1 semaine.
2. Une fois bien mariné, drainer au tamis pour enlever le katsuobushi et le kombu.

Si vous ne trouvez pas la bonite séchée ni les algues alors essayez sans et ajouter un peu d’huile de sésame au feeling! Ça fonctionne aussi 🙂

Suivez-moi sur Instagram

Suivre sur Instagram